Appareil productif, territoire, dialogue social : pourquoi innover ?

Par Jacques Garnier
Cet article entend montrer que la notion d’innovation sociale ne saurait être réduite à la simple transposition au domaine du social du concept d’innovation élaboré par la théorie économique. Il s’en démarque à deux titres. D’abord parce que la notion d’innovation sociale, en contrepoint aux conceptions aujourd’hui dominantes de l’innovation, vise à valoriser des changements autres que technologiques ou commerciaux, centrés sur la satisfaction des besoins sociaux, sur la solidarité et la justice et qui peuvent être considérés comme tout aussi générateurs de bien-être et moteurs de progrès. Ensuite, parce que l’innovation sociale ne peut se mettre en œuvre que par des démarches, nettement différentes de la recherche-développement, impliquant des processus relationnels, des interactions et des initiatives « venant du bas ». Le territoire, précisément, est devenu une des instances privilégiées d’où peuvent émerger ces innovations sociales venant du bas. L’article, prenant appui sur le cas de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (France) entend faire progresser l’analyse de la capacité innovante de ce dialogue en proposant une esquisse de typologie.
Codes JEL : R11, R58, J52, J61
Voir l'article sur Cairn.info