Business models des organisations marchandes et productives de l’agriculture urbaine

Par Véronique Saint-Ges
L’agriculture urbaine vit un véritable renouveau, notamment en période de crise tant économique que sanitaire. Cette reterritorialisation de la production alimentaire en ville voit le jour avec l’émergence d’organisations marchandes et productives (OMPAU) entrepreneuriales. Notre étude consiste à identifier, comprendre et analyser les business models (BM) assurant une certaine pérennité à ces OMPAU. L’angle d’étude par la dimension économique est privilégié, notamment car elle est régulièrement questionnée par l’ensemble des acteurs dont les financeurs publics et privés. Afin d’être pérennes et rentables, les OMPAU inventent de nombreuses stratégies innovantes pour l’agriculture produisant ainsi une multitude de business models. Notre enquête auprès de vingt-cinq OMPAU permet de montrer d’une part, leur originalité et diversité en termes d’activités. D’autre part, nous montrons l’existence de clés de succès telles que des partenariats avec les collectivités, les financeurs ou l’enseignement, l’intégration de compétences techniques appropriées, des activités proposant des valeurs de durabilité. La commercialisation se fait en circuit court, préférentiellement vers des clients très variés, consommateurs, entreprises ou collectivités.
Codes JEL : Q1, Q5, R1
Voir l'article sur Cairn.info