Comment organiser un tiers-lieu éphémère pour favoriser l’émergence d’innovations institutionnelles ? Le cas d’un pôle d’opérateurs de services à domicile

Par Corinne Grenier, Rym Ibrahim, Lola Duprat
Nous analysons comment des acteurs variés, formant un tiers-lieu éphémère, mais peu habitués à travailler ensemble, ont pu aller au-delà de tensions institutionnelles pour élaborer une innovation sociale (un habitat collectif et connecté pour seniors) et démontrer leur légitimité à agir. L’analyse d’un cas inédit nous permet d’observer, à travers l’élaboration d’une grille d’analyse (environnement social, vie communautaire, et organisation partielle), l’organisation de ce tiers-lieu éphémère. Nos observations empiriques nous ont conduits à mobiliser le concept d’organisationalité pour comprendre les leviers ayant permis au tiers-lieu éphémère de permettre l’innovation malgré sa faiblesse structurelle : la force du design thinking comme méthode alternative de co-construction de connaissances, la construction d’une cause commune, la reconnaissance d’une légitimité à agir, la gestion des frontières sociales et temporelles du lieu. L’identification de ces leviers offre alors un enrichissement du concept d’organisationalité.
Codes JEL : O310
Voir l'article sur Cairn.info