La science économique questionnée par la biologie. La coopération, principale source d’innovation du monde vivant

Novation
Par Jacques Perrin
Depuis quelques années, de nombreux travaux de recherche en biologie révèlent que la coopération est un principe important de la construction du monde vivant. Dans l’histoire de l’évolution, la coopération et notamment la symbiose microbienne ont été une source infinie d’innovations. Dans chacune des espèces, les groupes les plus coopératifs sont ceux qui survivent le mieux. La croissance des inégalités est la principale cause de l’effondrement de la cohésion d’un groupe. Les différents processus de coopération au sein du monde vivant interrogent la théorie de l’évolution mais aussi la science économique qui mettent en avant la compétition comme force dominante. Ces processus nous obligent à changer notre vision du monde et de la place de l’être humain dans le monde, héritée des Lumières et de la modernité. Face aux enjeux de la transition écologique, nous avons maintenant à notre disposition les dynamiques et les concepts pour repenser la science économique.
Codes JEL : B30, B52, O35
Voir l'article sur Cairn.info