La coopétition technologique : pourquoi et comment partager sa technologie avec son concurrent ?

Par Sea Matilda Bez
Partager sa technologie dans un projet impliquant un concurrent est contre-intuitif. En effet, le concurrent va pouvoir internaliser la technologie et la réutiliser contre l’entreprise qui l’a initialement partagée. Alors qu’il existe des structures projets réputées plus sûres car elles permettent de réduire drastiquement le risque d’internalisation des technologies, certaines entreprises préfèrent avoir recours à des structures projets plus risquées qui favorisent l’internalisation. Notre étude explore ce comportement intrigant à l’aide d’une étude de cas approfondie et longitudinale d’une entreprise qui a fait le choix de passer d’une simple structure projet, réputée plus « sûre », à des structures parfois « plus risquées ». Nos résultats montrent non seulement que ce choix est stratégique, mais qu’il existe de nombreuses variables encourageant cette structure plus risquée. Ce changement de structure de projet révèle un changement de représentation des relations de marché entre les concurrents.
Codes JEL : L1, O32, O33
Voir l'article sur Cairn.info