Quand la capacité dynamique d’un écosystème devient moteur d’innovation collaborative. La singularité de l’écosystème textile au Maroc

La singularité de l’écosystème textile au Maroc
Par Nabil El Hilali, Fatiha Naoui-Outini, Gwenaëlle Oruezabala
Un écosystème d’affaires (ESA) permet de fédérer des organisations privées et publiques autour de projets innovants afin de leur conférer un avantage compétitif collectif. Cet article défend l’idée que la création de valeur est non seulement liée à l’innovation produit et process de chacun des acteurs, fédérés autour de projets innovants, mais également à l’innovation écosystémique générée. En nous appuyant sur les fondements théoriques des modèles d’affaires et plus particulièrement sur leurs capacités dynamiques, nous nous sommes interrogés sur les facilitateurs et les freins à l’innovation. Une démarche qualitative de focus group a été déployée auprès d’un écosystème textile marocain qui a développé des processus organisationnels d’adaptation face à une concurrence mondiale exacerbée. Nos résultats mettent en évidence le rôle clef d’éléments catalyseurs et relais d’innovation écosystémique et démontrent que les fruits de l’innovation collectivement générée peuvent être valorisés individuellement dans les modèles d’affaires entrepreneuriaux. Une typologie des freins à l’innovation a également été élaborée.
Codes JEL : L14, O32
Voir l'article sur Cairn.info