Appropriation de technologies et développement durable : l’exemple de la viticulture de précision

Dossier
Par Leslie Moreiro
L’article vise à comprendre comment l’appropriation de technologies peut permettre de développer des manières d’agir et de mobiliser des ressources utiles aux démarches environnementales d’une entreprise. Pour cela la technologie est définie à travers le concept d’instrument composé d’un schème et d’un artefact fournisseur de ressources. L’appropriation de la technologie est étudiée comme un processus d’instrumentalisation ou d’évolution de l’artefact et d’instrumentation ou d’évolution du schème. Les recherches s’appuient sur une méthodologie qualitative étudiant l’utilisation de nouvelles technologies de viticulture de précision. Plusieurs exemples sont comparés soulignant ainsi l’apport de l’appropriation dans le développement de nouvelles manières d’agir ainsi que la mobilisation de ressources technologiques utiles aux pratiques d’agriculture durable. L’analyse porte en particulier sur les deux grandes tâches pour lesquelles sont utilisées les technologies de viticulture de précision et qui présentent un intérêt en agriculture durable : la caractérisation de l’hétérogénéité d’une parcelle et la modulation des itinéraires techniques.
Codes JEL : O3, Q1, Y8
Voir l'article sur Cairn.info