École, rationalité scientifique et démocratie au début du 21e siècle : épuisement ou renouvellement d’une alliance séculaire ?

Par Catherine Radtka
L’enseignement scientifique à l’école et, surtout, son déploiement auprès de générations entières ont contribué à faire de l’école un lieu dans lequel se joue une partie des rapports entre sciences et société. Un double objectif – assurer le recrutement de quelques-uns et la transmission d’une culture à tous – constitue depuis plusieurs décennies une des justifications principales de cet enseignement. Cet article en analyse les reformulations récentes et en étudie certaines concrétisations en se focalisant sur le discours européen en matière d’éducation et d’enseignement scientifique, puis en confrontant ce discours à des contenus d’enseignement, saisis dans trois contextes nationaux différents via des manuels scolaires. Ce faisant, il montre que si, dans l’ensemble, une place privilégiée reste attribuée à la science comme institution, les transformations des dernières décennies tendent à influencer l’enseignement scientifique d’une manière non univoque: des approches nationales différentes sont proposées pour former les futurs citoyens.
Voir l'article sur Cairn.info