Investissements directs étrangers et industrialisation de l’Afrique : un nouveau regard

Par Bruno Emmanuel Ongo Nkoa
Cet article utilise les données de 53 pays africains pour examiner la contribution des investissements directs étrangers (IDE) à l’industrialisation du continent. La période d’étude va de 1975 à 2014. La technique d’estimation repose sur la méthode des moments généralisés en système. Les résultats des différentes estimations économétriques montrent que : (i) les IDE contribuent de manière significative à la valeur ajoutée de l’industrie au PIB et non à l’emploi du secteur industriel ; (ii) l’effet positif et significatif est observé dans quatre sous régions sauf en Afrique de l’Est ; (iii) en utilisant un indice composite d’industrialisation, la contribution des IDE est très élevée. De ces résultats, il découle deux recommandations de politique économique. La première consiste à renforcer l’investissement privé de manière à accroître sa participation à la transformation structurelle du continent. La deuxième consiste à construire des indicateurs spécifiques de l’industrialisation de l’Afrique.
Codes JEL : E23, F21, F41, L71, L73, L74
Voir l'article sur Cairn.info