Les intermédiaires de l’innovation ouverte entre gestion de l’information et gestion des connaissances : le cas de la valorisation de la recherche publique

Par Pierre-Jean Barlatier, Eleni Giannopoulou, Julien Pénin
L’essor des pratiques d’innovation ouverte a entraîné la multiplication d’intermédiaires d’innovation. L’objectif de notre travail est de mieux comprendre les différentes raisons du recours à ces sociétés d’intermédiation. Nous identifions deux types d’intermédiaires de l’innovation ouverte dont les rôles sont très différents : 1) l’intermédiaire qui contribue à réduire les coûts de transaction de l’innovation ouverte et qui s’inscrit ainsi dans une logique de gestion de l’information ; 2) l’intermédiaire qui participe directement à la création et au transfert de connaissances, s’inscrivant ainsi dans une logique de gestion des connaissances. Nous illustrons ces deux rôles par le cas des intermédiaires de valorisation de la recherche publique. Dans ce cadre nous distinguons clairement les « Technology Transfer Organizations » (TTOs), dont le rôle se limite à gérer de l’information, des « Research and Technology Organizations » (RTOs), qui s’impliquent activement dans le processus de transfert des savoirs académiques vers l’industrie.
Codes JEL : O, O3, O32, O33, O34
Voir l'article sur Cairn.info