Repenser l'entrepreneur : de l'esprit d'entreprise à l'esprit de métier

Par Michel Marchesnay
L’identité de l’entrepreneur reste un problème non résolu, tant au plan déductif (formulation théorique) qu’au plan inductif (identification descriptive). L’entrepreneur français privilégie, en théorie et en pratique, le leadership (autorité) plutôt que l’entrepreneurship (prise de risque), l’administrateur plutôt que l’innovateur. Le nouveau capitalisme redonne un rôle essentiel à l’entrepreneur, comme un individu maîtrisant un « métier » conforme à la nouvelle modernité, à la recherche de singularité et à la démarche pragmatique.
Voir l'article sur Cairn.info