Du « patchwork » au « canevas » : les rôles combinés des interactions et des outils de gestion autour d'un processus d'innovation dans le secteur du spectacle vivant

Par Pascale Amans, Agnès Mazars-Chapelon, Fabienne Villesèque-Dubus
Cet article explore la notion de système sectoriel d’innovation (SSI) dans le secteur du spectacle vivant. En effet, ce dernier est marqué par de fortes interactions autour de projets de créations de spectacles envisagés comme des innovations artistiques entre institutions publiques, organisations et réseaux professionnels, interactions qui soutiennent l’innovation dans ce secteur. Le secteur du spectacle vivant constitue donc un ensemble de connaissances, d’acteurs, de réseaux et d’institutions, à savoir un SSI au sens de Malerba (2002, 2004). Plus précisément, cette recherche vise à comprendre quels sont les effets structurants de la dynamique croisée des interactions et des outils de gestion sur l’innovation artistique. Les spécificités du secteur du spectacle vivant, notamment sa dimension innovante et son caractère hautement institutionnalisé, nous ont conduites à adopter la grille de lecture proposée par les théories néo-institutionnelles ainsi que celle liée aux outils de gestion. D’un point de vue empirique, nous nous sommes appuyées sur l’étude d’une organisation théâtrale placée en situation d’innovation particulièrement exemplaire. Sous l’impulsion initiale d’une institution publique, elle a construit sur plusieurs années un partenariat avec plusieurs autres organisations du spectacle vivant pour proposer une programmation artistique innovante dans le cadre d’un cycle spécifique de concerts. L’article montre que la souplesse initiale du patchwork bricolé entre les différentes organisations a permis de lancer ce cycle et donc à une innovation artistique de naître au sein du théâtre étudié ; la formalisation croissante des interactions, accompagnée d’une structuration progressive des outils de gestion mobilisés, ont ensuite permis d’inscrire le cycle dans la durée autour d’un canevas de gestion commun, d’élargir le champ de la coopération et, in fine, de pérenniser et d’enrichir l’innovation observable au niveau de ce même théâtre.
Voir l'article sur Cairn.info