Le paradoxe schumpétérien ou l'absence de « Schumpeter Mark II »

À propos de l'évolution de la Théorie de l'évolution économique
Par Francis Munier
Le paradoxe schumpétérien est une interprétation des néo-schumpétériens qui considèrent que la pensée de J.-A. Schumpeter se singularise par une contradiction sur la question de la relation entre la taille des entreprises et leurs capacités novatrices. Nous rejetons cette interprétation en montrant que l’œuvre revêt une véritable unité théorique. Seul un « glissement » de point de vue apparaît sur le plan méthodologique, mais là aussi des nuances doivent être apportées au regard des assertions néo-schumpétériennes.
Codes JEL : B10
Voir l'article sur Cairn.info