Stratégies anti-contrefaçon des entreprises cosmétiques de luxe : accumulation versus valorisation du capital-savoir

Par Nejla Yacoub, Blandine Laperche
Dans les cosmétiques de luxe, la contrefaçon est préjudiciable aux entreprises, affectées en termes d’image et de profitabilité. Lutter contre elle est donc un enjeu économique important. Dans cet article, nous étudions l’efficacité de l’innovation technologique comme stratégie anti-contrefaçon. L’objectif est de déterminer dans quelle mesure l’accumulation du capital-savoir permet aux entreprises cosmétiques de faire face à la contrefaçon et à ses impacts négatifs. Appuyant notre recherche par des exemples de marques leaders, telles que Dior, Chanel ou Yves Saint Laurent, nous démontrons que l’accumulation du capital-savoir est largement employée comme stratégie anti-contrefaçon, en parallèle aux stratégies de valorisation du capital-savoir existant.
Codes JEL : L20, L66, O32, O34
Voir l'article sur Cairn.info