L'industrie du luxe et l'économie de la connaissance

Par Dominique Foray
Quelle est la place de l’industrie du luxe dans l’économie du savoir et quelle est sa contribution à la stratégie européenne de croissance fondée sur l’innovation et la connaissance (Europe 2020) ? Un des problèmes principaux que rencontre la plupart des pays européens réside dans leur difficulté à créer les conditions favorables à l’émergence d’innombrables systèmes d’innovation, à partir des éléments constitutifs des écologies du savoir (les organisations de recherche privées et publiques, les métiers créatifs, artisanaux et artistiques, les bureaux de conception et de style qui œuvrent à la création de connaissances nouvelles, technologiques, organisationnelles, artistiques, etc..). Pour différentes raisons (forme de la concurrence, nature positionnelle des biens, gouvernance économique, gestion des compétences), ce secteur crée une chimie particulière qui favorise la combinaison de multiples capacités de savoir pour innover. Il développe un espace économique favorable au sein duquel les éléments de différentes écologies du savoir se rencontrent pour mettre en œuvre de nombreux projets d’innovation. L’article conclut que la stratégie européenne 2020 ne sera pas possible sans la contribution des quelques secteurs qui excellent à identifier et valoriser certains éléments des écologies du savoir pour les mobiliser dans les systèmes d’innovation. Il importe donc d’identifier ces secteurs pour les placer au cœur de la politique industrielle et de l’innovation. Sans aucun doute, le secteur du luxe appartient à cette catégorie.
Codes JEL : O30, O38, O52, E21
Voir l'article sur Cairn.info