Gouvernance : mode de coordination innovant ? Six propositions dans le champ du développement durable

Par Catherine Figuière, Michel Rocca
Le thème de la gouvernance se caractérise autant par la multiplication des travaux en sciences sociales depuis les années 1990, que par la polysémie du terme. Ce recours immodéré au terme de gouvernance, en particulier dans le domaine du développement durable, vient le plus souvent entériner, dans une démarche positive implicite, le constat d’une augmentation du pouvoir de nouveaux acteurs issus de la société civile. Il convient désormais de mener un questionnement plus normatif de ce type de « pratiques », en précisant quels sont les modes de coordination qui peuvent être qualifiés de « gouvernance » d’une part, et leur capacité à se substituer à des formes plus anciennes de coordination, d’autre part. Réunissant des acteurs issus du secteur public, du secteur privé et de la société civile, la gouvernance ne sera pas ici considérée comme un nouveau paradigme ayant pour vocation à se substituer au gouvernement.
Codes JEL : Q01, R5
Voir l'article sur Cairn.info