La relation entre innovation environnementale et réglementation : une application au secteur agroalimentaire français

Par Delphine Gallaud, Michel Martin, Sophie Reboud, Corinne Tanguy
Les pratiques alimentaires sont sources d’une pollution importante. Si l’hypothèse de Porter, selon laquelle il y a une relation positive entre réglementation et innovation environnementale est vérifiée, les entreprises des IAA devraient développer de nombreuses innovations environnementales. Qu’en est-il réellement ? Nous utilisons les données de l’enquête Innovation CIS 8 sur les IAA et réalisons une analyse de données (ACM et classification hiérarchique) pour déterminer les différentes stratégies des entreprises dans ce domaine. Nos résultats montrent tout d’abord que l’hypothèse de Porter n’est pas validée dans le secteur des IAA, car même soumise à une réglementation, seule une minorité d’entreprises des IAA innovent. Puis, nous mettons en évidence que certaines firmes mettent en place une stratégie d’innovation immatérielle (organisationnelle et marketing) autonome. Enfin, nous voyons paradoxalement que les PME innovent autant en matière environnementale (en privilégiant l’innovation immatérielle) que les grandes firmes, alors que, par contre, les entreprises moyennes sont moins innovantes.
Code JEL : L20, L66, O31, Q5 5
Voir l'article sur Cairn.info