Programmation de la recherche : perspectives conceptuelles, institutionnelles et... actuelles

Par Rémi Barré
On définit d’abord les trois fonctions d’un système national de recherche : orientation, programmation et recherche. Dans un second temps, on définit les deux grandes configurations possibles des systèmes de recherche selon le degré d’intégration – séparation des fonctions, en particulier des fonctions programmation et recherche (rôle important des organismes de recherche versus rôle important des agences de financement et des universités) ; on montre et on explique les différences entre les pays de ce point de vue et on caractérise chaque modèle. On présente alors le cas de la France, constitué depuis l’après seconde guerre mondiale sur le modèle à dominante intégrée ; on montre les succès de cette approche mais les interrogations qu’elle soulève depuis les années 1990, compte tenu de la montée en puissance des universités, de l’évolution des dynamiques de la recherche (pluridisciplinarité), des nécessité de lisibilité et de l’émergence de l’Espace européen de la recherche. On arrive alors aux réformes des années 2005-2008, qui tendent à faire évoluer, potentiellement, le système français vers le modèle à fonctions séparées. On évoque en conclusion, sous forme de scénario, les évolutions possibles des rapports entre universités et organismes de recherche.
Codes JEL : I23, I28, O38
Voir l'article sur Cairn.info