Externalités de la R&D, institutions et croissance : validation empirique pour le cas des pays en voie de développement

Par Sahbi Gabsi
Coe et Helpman (1995) étaient les premiers économistes qui ont montré que la productivité totale des facteurs dépend non seulement du stock de connaissance domestique mais également du stock de connaissance étrangère. Dans ce contexte, notre contribution est de déterminer comment la qualité des institutions et la bonne gouvernance sont considérées comme facteurs clés de la relation entre la politique de R&D et la croissance économique. C’est-à-dire d’examiner le rôle des institutions pour expliquer pourquoi certains pays en voie de développement bénéficient plus que d’autres des externalités internationales de R&D des pays avancés. Pour ce faire, nous appliquons la méthode des données de panel sur la période de 1996 à 2007 pour 24 pays en voie de développement. Les résultats obtenus suggèrent que la qualité des institutions est un facteur crucial et complémentaire à la relation entre la politique de la R&D et la croissance économique.
Codes JEL : O3, O43, O47, C23
Voir l'article sur Cairn.info