L'âme myriapode, la multiplication des choses et le droit de la créativité

Par Valerius M. Ciucă, Aurora Ciucă
Partant de la constatation que la créativité est devenue une dominante ontologique de l’humanité, surtout en Europe, ce qui la transforme en un véritable élément identitaire individuel et collectif, les auteurs discutent de l’introduction du concept juridique organique, qui est le « droit de la créativité », en remplaçant, ipso facto, la notion ambiguë et inappropriée de « droit de propriété industrielle », avec toutes les conséquences juridiques bénéfiques qui peuvent en découler. Les auteurs proposent la création d’instances juridiques européennes spécialisées en droit de la créativité pour s’occuper de tous les droits dérivant de l’inventivité (nommée par les auteurs « créativité réelle ») et de tous les droits jaillissant de l’innovation (nommée par les auteurs « créativité adaptative »).
Codes JEL : K4, K11, O34
Voir l'article sur Cairn.info