La substitution des lois du marché aux critères esthétiques dans l'art contemporain spéculatif

Par Alban Goguel d’Allondans
La dérégulation des modes d’existence et de reconnaissance des œuvres de l’art contemporain, est influencée par les modèles néolibéraux de l’économie financière, lesquels interviennent directement sur la création artistique. L’économie de l’œuvre d’art ne saurait se calquer sur ces critères aux finalités autres, d’où la confusion sévissant au niveau des définitions, des normes et des valeurs d’emprunt. Le rôle des acteurs s’en trouve profondément modifié. Le marché de l’art contemporain spéculatif, en se segmentant, ne fait que traduire ces dérives.
Codes JEL : Z11, D43
Voir l'article sur Cairn.info