Le développement durable est-il durable ? L'impact de l'interdépendance des composantes cognitive, organisationnelle, sociétale et économique

Par Jacques Lewkowicz, Pascal Koeberlé
Engagés dans un effort de construction d’une théorie du changement, nous proposons une typologie des configurations organisationnelles. Celle-ci distingue quatre configurations, comportant quatre composantes : cognitive, organisationnelle, sociétale et stratégico-économique. A chaque configuration correspond un alignement entre des valeurs spécifiques prises par ces composantes. Le diagnostic d’un désalignement entre ces valeurs est un signe anticipé d’un changement configurationnel complet. La configuration organisationnelle J est la mieux apte à satisfaire les exigences du développement durable, lequel constitue l’une des dimensions de la composante stratégico-économique. Nous avançons que les conditions d’existence de la firme J sont instables pour chacune de ses composantes. La source de l’avantage concurrentiel réside, en conséquence, dans la capacité de faire durer le développement durable.
Codes JEL : L21, L22, M10
Voir l'article sur Cairn.info