L'adaptation institutionnelle de la Russie postsoviétique : entre faits et théories

Par Anne-Marie Crétiéneau
Les transformations institutionnelles de la Russie postsoviétique posent des problèmes d’interprétation et interpellent les approches dites néo-institutionnalistes. L’hypothèse de flexibilité institutionnelle est plus pertinente en réalité que celle des rigidités, mais les thèses en présence n’éclairent pas l’évolution spécifique et incertaine de l’économie russe. Le tournant de 1999 confirme les capacités d’adaptation d’une société qui a réussi à ériger une économie de subsistance viable, où les stratégies des acteurs et leurs relations dessinent un développement encore difficile à caractériser.
Classification JEL : P2, P3, P51
Voir l'article sur Cairn.info