Des valeurs aux prix absolus. Essai de théorie économique rationnelle

Recherche fondamentale
Par Vincent Laure Van Bambeke
Ce texte est une synthèse d’un travail beaucoup plus important dans lequel nous développons une réflexion sur les principales théories académiques de la transformation de la valeur en prix de production, qui utilisent toutes des systèmes homogènes. Une rupture vis-à-vis de ce corpus théorique s’impose autour de quelques principes : La valeur de la production d’une période est la somme des valeurs transmises des périodes antérieures et de la valeur créée lors de la période considérée, la valeur ajoutée. Le capital fixe (les machines) transmet sa valeur par fractions constantes sur sa durée normale d’utilisation, sans redéfinition de sa valeur. Les systèmes d’équations linéaires avec seconds membres sont préférés aux usuels systèmes homogènes. La concurrence se manifeste par des transferts de capitaux entre les branches. Elle répartit le capital social entre les différentes branches de telle manière que le besoin social soit satisfait. La masse totale du capital engagé n’est pas modifiée par les variations de la structure des prix et l’équilibre est restauré par un changement dans la répartition du travail social. Avec ces hypothèses nous montrons (algébriquement et arithmétiquement) qu’il devient possible de transformer les valeurs des marchandises en prix de production.
Voir l'article sur Cairn.info