Le travail-marchandise dans une économie en transition.

Le cas de la Bulgarie
Par Evguénia Draganova-Madelaine
La Bulgarie, candidate à l’intégration de l’union européenne en 2007, connaît des transformations fondamentales depuis la chute du communisme en 1989. Le changement politique et les réformes structurelles (privatisation, instauration d’une économie de marché...) ont profondément bouleversé la société qui connaît depuis le chômage, la chute du pouvoir d’achat, l’appauvrissement massif et l’accroissement des inégalités. L’individualisme se développe et la richesse ostentatoire des nouveaux riches tient lieu de vertu. La population active dans le pays adopte désormais des comportements nouveaux face au travail. Le plus souvent, elle a envers le travail une attitude qui dépend de sa rémunération. Les actifs qui avant 1989 considéraient que l’assiduité au travail est une garantie du bien-être sont de moins en moins nombreux. A présent tous ces salariés placent en premier lieu la sécurité matérielle et de l’emploi.
Voir l'article sur Cairn.info