Tic et économie de la proximité : organisation et localisation de la recherche & développement au sein des entreprises globales

Par Bernadette Madeuf, Denis Carré, Gilliane Lefebvre, Christian Milelli
L’hypothèse centrale de cet article est que les TIC n’interviennent que de manière secondaire dans les choix de localisation des activités de R&D. L’impact des TIC est en général envisagé en termes de compensation entre proximité géographique et proximité organisationnelle. Nous proposons d’ajouter à ces deux dimensions de la proximité, une troisième dimension : la proximité cognitive. L’action des TIC doit être décomposée selon ces trois dimensions. Or les TIC modifient de l’intérieur les conditions de fonctionnement de la R&D, en agissant sur les paramètres qui caractérisent la proximité cognitive. Par conséquent, l’impact que les TIC peuvent avoir sur la localisation et l’organisation de la R&D des entreprises varie selon les secteurs et les formes d’activité de recherche. Par ailleurs, les TIC jouent, dans certaines activités, un rôle essentiel dans l’efficacité de la politique d’innovation, à travers l’impact sur la qualité, les coûts et les délais des processus de recherche, en particulier au sein des « centres de recherches étendus »
Voir l'article sur Cairn.info