Analyse du processus concurrentiel dans les services des télécommunications au Congo : l'incidence des externalités de réseau et de la réglementation sur la dynamique du secteur de la téléphonie

Par Bethuel Makosso
Le marché congolais des télécommunications a subi de profondes mutations depuis la mise en application de la loi n?14-97 du 26 mai 1997 qui autorisait son ouverture à la concurrence. L’ONPT qui est resté longtemps en situation de monopole se partage désormais le marché avec les opérateurs privés. Mais le mouvement déréglementaire qui traverse ce secteur confère encore à l’ONPT (devenu SOTELCO depuis mai 2003) le monopole des services de base jouant un rôle structurant dans les télécommunications, le plaçant ainsi dans une position dominante. Dans le segment du marché de la téléphonie cellulaire, l’exploitation dynamique des externalités de réseau par l’opérateur Celtel détermine sa part de marché et la position concurrentielle de ses concurrents directs Cyrus et Libertis. Ainsi la dynamique du marché congolais de la téléphonie est sous l’impulsion des économies de réseau et de la réglementation
Voir l'article sur Cairn.info