Le principe de précaution et ses critiques

Par Catherine Larrère
S'interrogeant sur les racines philosophiques du principe de précaution, l'article montre que l'on peut en trouver deux dans le Principe de Responsabilité d'Hans Jonas : d'une part, l'idée d'une maîtrise (morale) de notre maîtrise (technique) de la nature, d'autre part la menace de la catastrophe et l'adoption du scénario du pire. Mais ces idées ont été reprises séparément, et transformées. L'idée de la maîtrise de la maîtrise a été réinterprétée, de façon politique, comme une façon d'associer les citoyens aux choix technologiques. Reprenant l'idée de la catastrophe, Jean-Pierre Dupuy a tenté de montrer qu'on pouvait en donner une interprétation rationaliste. C'est vers une pensée de la nature comme pensée du complexe que l'on peut dépasser les limites de chacune de ces interprétations
Voir l'article sur Cairn.info