Subventions salariales en Allemagne : Le “Kombilohn” à l'épreuve

Par Brigitte Lestrade
La subvention salariale, quasiment inconnue en Allemagne jusqu'en 1998, où elle fut initiée sous forme de projets-pilote dans le cadre du Pacte pour l'Emploi du nouveau gouvernement Schröder, est appliquée dans toute l'Allemagne depuis le 1er mars 2002. Le dispositif retenu, connu sous l'intitulé "modèle de Mayence", est censé favoriser l'offre d'emplois par le biais de subventions des cotisations salariales aux assurances sociales. L'objet de cette étude est d'analyser dans un premier temps les spécificités du chômage en Allemagne, notamment les éléments qui caractérisent le chômage de longue durée auquel la subvention salariale est censée porter remède en priorité. Puis seront présentés les différents projets-pilote mise en oeuvre depuis 1999, suivis d'une analyse du "modèle de Mayence" introduit dans la précipitation dans toute l'Allemagne sans évaluation préalable des modèles existants. La plupart des spécialistes du travail émettent des critiques, souvent sévères, à l'égard de ce projet-pilote retenu par le gouvernement pour être généralisé sur le plan national. Ces éléments nous permettront de dégager l'attitude des Allemands envers le principe même de la subvention salariale, beaucoup plus réticente que celle qui prévaut dans les autres pays industrialisés qui y ont recours
Voir l'article sur Cairn.info