Les ressorts du monopole : Essai sur l'hérésie de Joan Robinson

Par Blandine Laperche
Cet article s'intéresse à l'évolution de la question du monopole et des grandes entreprises dans les écrits de Joan Robinson. Cette question révèle son éloignement croissant des hypothèses et de la méthode d'approche des phénomènes économiques qui fondent l'orthodoxie libérale. Cette rupture méthodologique (après 1933) aboutit à l'explication selon laquelle le monopole constitue un aboutissement logique et naturel de la lutte concurrentielle. La pensée de J. Robinson se fait constructive : ce texte souligne sa place dans le développement des théories de la firme et l'actualité de son analyse du pouvoir des grandes entreprises en situation de monopole ou d'oligopole
Voir l'article sur Cairn.info